top of page

Le gouvernement poursuit sa politique d’embrigadement de la jeunesse

L’État prévoit de mettre les personnels Jeunesse et Sports au service du maintien de l’ordre et de la répression !


Le 20 septembre dernier, le ministère de l’Éducation nationale a adressé aux services de la Jeunesse et des Sports une directive nationale qui prévoit que ces personnels « pourront être mobilisés, si besoin, en cas d’activation au plan territorial de la Force d’action républicaine [FAR], […] qui a vocation à intervenir dans les quartiers connaissant un embrasement soudain de violences, mais aussi dans des situations plus durables dans lesquelles ces phénomènes sont davantage enkystés et durables. »


Cette directive, en transformant les personnels jeunesse et sport, en « milice » des quartiers, les privent définitivement de leurs missions initiales d’éducation populaire et de jeunesse.


Cette directive prévoit de plus une montée en charge du Service National Universel et son déploie- ment sur le temps scolaire. Il est ainsi précisé : « La communication aux chefs d’établissement et à la communauté enseignante devra être élargie autour de ce dispositif. Il s’agit d’accompagner et de construire l’intégration du séjour de cohésion du SNU dans un parcours d’engagement et de citoyenneté mis en œuvre tout au long du cursus scolaire ».


Ce n’est rien d’autre que l’embrigadement de la jeunesse, de nos enfants sur le temps scolaire ! Ce ne sont pas là les missions de l’Éducation nationale, qui au contraire doivent défendre l’égalité et l’émancipation de la jeunesse et des citoyens !


Les personnels de Jeunesse et Sports, les enseignants et les personnels de l’Éducation Nationale ne sont ni des instructeurs ni des gendarmes des quartiers !

Nos enfants ne sont pas de petits soldats !


Tout cela est inacceptable !


L’Union Départementale FO, alertée et informée par les camarades de la Fédération Nationale de l’Enseignement et de la Culture FO (FNEC FP-FO), fait le lien entre cette directive et la politique autoritaire et répressive [interdictions de manifester, arrestation de militants syndicaux, utilisations intempestives des gaz lacrymogènes, 49.3…] du gouvernement !


Non aux dérives autoritaires du gouvernement !


Non à l’embrigadement de la jeunesse !


 

 

Gardons le contact


Bourse du Travail

32 avenue de l’Europe 38030 - GRENOBLE CEDEX

04 76 09 76 36 udfo38@fo38.fr


Horaires :


Du lundi au Jeudi

de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00

Vendredi

de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h00

Comments


bottom of page