top of page

le 31 janvier: grève et manifestations massives. Il faut maintenir la pression pour gagner

La mobilisation d'hier était plus importante que celle du 19 janvier 2023. 2 800 000 manifestants dans toute la France dont près de 40 000 à Grenoble, 6500 à Bourgoin-Jallieu, 3500 à Salaise-sur-Sanne.



Les manifestants ont fait la démonstration à l'exécutif que les salariés, les retraités, les jeunes, les demandeurs d’emploi font confiance aux organisations syndicales pour s'opposer, contrairement à ce que le gouvernement affirme, à la destruction de la retraite par répartition et à la solidarité entre générations.






Les débats en commissions ont débuté à l'Assemblée nationale. Les députés ne peuvent pas ne pas tenir compte de ce qui s'est passé encore hier, après le 19 janvier, dans la rue.


La Première ministre, après cette mobilisation puissante et revendicative, après ses déclarations, annonce que les travaux à l'Assemblée nationale peuvent contribuer à l'amélioration du projet de loi et à son enrichissement.

Elle se moque de qui ? Ce contre-projet serait améliorable sur quoi ?

- L'âge de départ ? - L'allongement de la durée de cotisation ? - Les régimes spéciaux ? - Les dispositions inégalitaires touchant de nouveau les femmes etc... ?

Personne n’est dupe. Le gouvernement ne sait plus quoi faire. Il panique !

Il a bien compris que ce mouvement est puissant comme celui de 1995, qui avait poussé le 1er ministre de l’époque pourtant "droit dans ses bottes" à retirer son projet.









Le 1er février, le bouclier tarifaire pour l'énergie tombe et ceux qui se mobilisent sur les retraites vont subir de plein fouet les 15% d'augmentation des prix de l'énergie.

Le 1er février, c'est l'application du nouveau dispositif de l'assurance chômage qui conduira à pénaliser encore plus les chômeurs en les précarisant.


Toutes les raisons qui vont conduire de plus en plus de travailleurs et travailleuses à faire grève et à manifester.



LES MOBILISATIONS DES 7 ET 11 FÉVRIER 2023 PROCHAINS DOIVENT ETRE ENCORE PLUS IMPORTANTES.




Comentarios


bottom of page