top of page

Grève chez KEOLIS/GRINDLER- communiqué FO MTAG


Depuis mardi 3 janvier 2023, les salariés des entreprises sous-traitantes des lignes M TAG (KEOLIS/GRINDLER), sont en grève pour défendre leurs conditions sociales.


Cette situation est la conséquence de décisions politiques à vouloir confier des lignes de transports collectifs, à des opérateurs privés, dans le seul et unique but de faire des économies sur le dos des salariés des entreprises concernées.


Depuis de nombreuses années, nous dénonçons cette sous-traitance à outrance des transports publics à des privés par le biais d’appels d’offres conduisant à du dumping social et la situation de crise que nous connaissons aujourd’hui.


Pour exemple, la ligne 25. Malgré une opposition des Instances Représentatives du Personnel de M TAG, nos dirigeants politiques ont pris la décision de la sous-traiter depuis cette année. Au final, l’exploitation de cette ligne par KEOLIS devrait générer des économies sur les couts d’exploitations au détriment des conditions sociales des salariés de KEOLIS.





Pour quelle raison les agents de conduite ne sont pas traités de la même manière et ne bénéficient pas de la même convention collective et accords sociaux ? Qui décide de sous-traiter ? Qui attribue les marchés publics des transports publics ? Pourquoi ne pas intégrer toutes ses lignes ainsi que les salariés concernés au sein de M TAG (100% public) ?


Il est sans aucun doute temps d’arrêter de sous-traiter à des opérateurs privés sans se soucier des conditions salariales et des conditions de travail.


Pour FO, nous demandons l’arrêt de la sous-traitance, des augmentations de salaire, une amélioration des conditions de vie des agents des transports Publics et une égalité de traitement entre tous les salariés des transports Publics.


Communiqué de presse FO Grève des sous traitants M TAG
.pdf
Télécharger PDF • 119KB

Comments


bottom of page