top of page

Communiqué de rentrée du bureau de l'UD FO Isère

Dernière mise à jour : 13 sept. 2023


64 ans c'est non

Le bureau de l’Union Départementale FO de l’Isère, réuni le 4 septembre 2023 a discuté de la situation générale en cette rentrée.


Les décrets d’application de la contre-réforme des retraites ont notamment été publiés durant l’été et ce, malgré l’historique mobilisation des salariés du pays.


Leur application est particulièrement brutale : des salariés qui pensaient partir en retraite au 1er septembre sont rappelés pour plusieurs trimestres manquants.

L’UD FO 38, avec sa confédération, maintient sa revendication d’abrogation de cette contre-réforme ! Nous ne tournons pas la page !


Le gouvernement Macron poursuit sa politique de destruction des droits sociaux ainsi que les remises en cause fondamentales des libertés démocratiques,

dont la liberté syndicale

Le bureau de l’UD constate qu’un cap a été franchi en ce domaine avec la convocation en gendarmerie d’un membre du bureau confédéral de la CGT

engagé dans la mobilisation contre la réforme des retraites. C’est intolérable.


Le bureau de l’UD a pris connaissance de l’appel à manifester le 23 septembre pour la justice sociale et les libertés publiques. Notre organisation n’a pas signé ce texte en l’état, cependant il n’est pas possible de rester indifférents : nous ne pouvons

accepter les violences de l’Etat sur les manifestants, sur la jeunesse.


détermination des camarades FO

C’est pourquoi le bureau soutient les syndicats dans toutes les initiatives qu’ils seront amenés à prendre dans ce contexte, y compris, s’ils l’estiment nécessaire, en rejoignant ce jour les manifestations pour défendre ces revendications.


Le bureau de l’UD constate que le gouvernement poursuit ses attaques contre les conditions de vie des salariés, en particulier des plus précaires : refus d’augmentation des salaires, nouvelles remises en cause des droits des chômeurs et des bénéficiaires du RSA, aucune mesure contre l’inflation galopante,

augmentation des tarifs de l’énergie, économie sur les services publics, etc.

En revanche, les exonérations et aides sans contreparties aux entreprises s’élèvent à 200 milliards d’euros, et 73 milliards ont été détournés de la Sécurité sociale en

2022 alors même que le budget du ministère des Armées a été augmenté comme jamais!


Dans ce contexte, le bureau de l’UD FO se félicite du refus de sa Confédération de participer au CNR (Conseil National de la Refondation) convoqué par le

président MACRON le 7 septembre prochain. Libres et indépendants.


Il en est de même de nos réserves concernant la «conférence sociale sur les carrières et les branches situées sous le salaire minimum » promise par le président Macron. Il ne fait aucun doute qu’elle vise également à associer les organisations syndicales à sa politique destructrice.


À ce sujet, le bureau de l’UD constate que l’ensemble des confédérations ont décidé d’une journée d’action le 13 octobre 2023 dans le cadre d’une initiative

européenne.


Cet appel n’ouvre aucune perspective de victoire pour les salariés. En effet, une journée d’action sans lendemain, sans revendications claires et sans appel

à la grève ne peut permettre d’obtenir satisfaction, nous le savons tous.


L’UD FO 38 appelle ses syndicats à réunir leurs adhérents et les salariés autour de nos revendications, afin de construire le rapport de force par la grève qui pourra faire reculer le gouvernement.


Grenoble, le 11 septembre 2023



2023_septembre_11_communiqué de rentrée UD FO 38
.pdf
Télécharger PDF • 390KB

Comments


bottom of page