top of page

Comité Confédéral National de FO-29 et 30 MARS 2023- résolution et intervention de Philippe BEAUFORT

Dernière mise à jour : 31 mars 2023

Le CCN de notre organisation syndicale s'est déroulé à Paris au siège de la confédération les 29 et 30 mars 2023.


Vous trouverez ci-dessous l'intervention de Philippe BEAUFORT, secrétaire général de notre UD et ci-joint la résolution du CCN adoptée à l'unanimité moins 5 abstentions:


" Mes camarades,

Je vous apporte le salut fraternel de l’Union des syndicats fédérés et confédérés Force Ouvrière de l’Isère. La période intense de lutte des classes que nous vivons tous en ce moment est historique. Tout d’abord parce que même en 1995 elle n’avait pas été aussi intense. Historique car le gouvernement a eu recours à tous les articles possibles de notre constitution même ceux qu’on ne connaissait pas pour imposer sa réforme. Pour imposer ses mensonges.


Par la Force mais aussi par la violence. Violence de la réforme en elle-même, violences contre les manifestants par les gazages et les coups. Le gouvernement porte cette responsabilité. C’est une violence politique à tous les niveaux. Une violence d’un exécutif sourd aux revendications portées par les OS et par une immense majorité de la population qui nous soutient. Et pourtant Emmanuel Macron et son gouvernement auront réussi à unir jusqu’à maintenant une intersyndicale face à lui. Et, dans nos départements, nous avons pu nous appuyer sur l’intersyndicale nationale pour combattre ce projet de contre-réforme.


On ne va pas se la raconter mes camarades et ce CCN tombe à pic. Parce qu’il est nécessaire de se voir pour échanger à ce point de la mobilisation qui dure depuis plus de 2 mois. Et c’est déjà un succès.

Certains pensent que l’intersyndicale aurait dû décréter la grève reconductible et la grève générale. Elle a pourtant ouvert la voie, dans plusieurs communiqués. Dès le 19 janvier. Comme si nos militants, nos adhérents, les salariés en général avaient besoin d’un mot d’ordre pour se mettre en grève et se battre. Mais la grève reconductible n’a pas pris…


Mais chaque manifestation est une réussite et les vagues de manifestants sont toujours aussi importantes. Le 23 mars nous étions plus de 55 000 rien qu’à Grenoble. Y compris les manifestations qui partent spontanément. Et nous avons vu arriver de nouveaux militants dans nos cortèges.


Macron aura réussi une chose : à remettre au centre de l’échiquier social de ce pays les Organisations syndicales de salariés. Et notamment la nôtre. Je ne sais pas si c’est votre cas mes camarades mais nous avons en Isère une progression de la syndicalisation depuis janvier de façon exponentielle : en moyenne 20 demandes d’adhésions par semaine, qui nous arrivent par différents canaux à l’UD (Site internet de la confédération, site internet de l’UD, appel spontané…).


Sans compter ce qui se passe dans les syndicats. Nous prenons soin de les contacter, de discuter avec chacun d’eux. Et bien sûr de confirmer leur adhésion.

De la même manière, en pleine période de renouvellement des CSE, nous progressons dans les élections professionnelles. Nous déposons des listes FO là où il y a 3 ou 4 ans les salariés avaient préféré se présenter sans étiquette syndicale. Ils nous contactent pour monter des listes FO. C’est ça aussi l’effet Réforme des retraites.


Autre effet, la révélation et l’émergence de nouveaux camarades qui s’investissent, participent, veulent être de toutes les actions, avec à leur actif de nombreux jours de grève. Ils s’investissent dans l’UD. Ils veulent aujourd’hui devenir des militants. Et ces camarades à l’UD FO Isère, on ne va pas les laisser tomber dans l’oubli une fois tout cela terminé. On va les inclure dans la vie de l’UD. Car ce sont eux les prochains militants actifs de notre organisation.

On pourrait dire que nous n’avons pas à remercier le Bureau confédéral. On pourrait dire qu’il a simplement rempli son mandat et mis en musique les résolutions du dernier congrès confédéral. Mais il a rempli son mandat dans un contexte extrêmement difficile et il a porté fièrement la voix de FO, avec responsabilité mais détermination.

Tout ce qui est sorti de la confédération, a été, en Isère, une excellente base de travail pour les camarades.

Donc oui, moi je veux, au nom des camarades de l’UD, les remercier et saluer le travail fait.

Alors nous devons sortir de ce CCN avec une feuille de route. Si on va discuter avec le gouvernement, alors que le président a refusé de recevoir l’intersyndicale, ce qui a été une vraie gifle, donc si on va discuter avec le gouvernement, il ne doit y avoir qu’un seul mandat : le retrait de la loi.


Ni médiation. Ni pause. Ni compromis sur uniquement l’âge de départ. Car il y a encore dans le texte imposé l’allongement de la durée de cotisation, les régimes spéciaux, la situation des femmes. Et notre mot d’ordre doit rester le retrait. On ne doit rien lâcher !


Nous sommes libres et indépendants !

Nous resterons libres et indépendants !

Vive la CGT FORCE OUVRIERE

Vive l’UD FO 38"




Résolution du CCN FO des 29 et 30 mars 2023
.pdf
Télécharger PDF • 169KB

📍Adresse :

Bourse du Travail

32 avenue de l’Europe

38030 - GRENOBLE CEDEX

📞04 76 09 76 36

🕰️ Horaires : Du lundi au Vendredi

de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00 ( vendredi 16h00)

Comments


bottom of page