top of page

Après le 16 février, préparons le 7 mars

5ème manifestation et pour beaucoup 5 jours de grève. Ça compte dans une période où l'inflation est toujours très forte et où les prix des produits de première nécessité s'envolent; où les salaires, notamment de ceux qu'on appelle, Covid oblige, les "salariés de la 2ème ligne" n'ont pas reçu la juste rétribution de leur engagement. Les autres non plus d'ailleurs.

Pourtant les travailleurs et travailleuses ne désarment pas. 15 000 à Grenoble.


1 300 000 dans toute la France et plus de 50 000 à Albi où étaient les responsables des huit organisations syndicales.


Le 7 mars marquera une journée déterminante avec la grève totale et la France à l'arrêt.


L’UD FO Isère considère que cette journée permettra également de faire en sorte que les assemblées générales décident dès le soir même ou le lendemain de la poursuite de la grève totale le 8 – le 9 – le 10 jusqu'au retrait d'un projet de loi dangereux pour les travailleuses et travailleurs dans lesquels sont bien évidemment les retraités.


L'exécutif est "aux abois" et déstabilisé. Il constate que l'art 2 n'a pas été voté et que tout son projet est de plus en plus rejeté, d'abord par les Français qui à 70% soutiennent les grèves et les manifestations mais aussi par les députés auxquels les électeurs demandent des comptes.


OUI ! COMME TOUS LES MANIFESTANTS PRESENTS DANS LES CORTEGES, NOUS SAVONS QUE NOUS ALLONS GAGNER !




Comments


bottom of page